jeudi 1 octobre 2015

POULET GASTON GERARD ( recette de l atelier des chefs)

Des filets de poulet saisis vivement et agrémentés de moutarde, cuisinés au vin blanc et accompagnés de riz étuvé.
( pourquoi Gaston Gérard voir en bas de la recette)
...
pour 4 personnes

Pour la viande

Blanc(s) de poulet : 4 pièce(s)
Vin blanc sec : 15 cl
Emmenthal râpé : 100 g
Moutarde forte : 40 g
Crème fraîche épaisse : 100 g
Oignon(s) : 1 pièce(s)
Aromate(s) ail, thym, laurier : 1 pièce(s)
Sel fin : 4 pincée(s)
Moulin à poivre : 4 tour(s)
Huile d'olive : 2 cl

Pour la garniture

Riz blanc : 250 g
Eau : 37.5 cl
Sel fin : 4 pincée(s)

Pour la viande
Allumer le four en position gril.

Tailler les filets de poulet en 3. Émincer finement l'oignon.
Dans une cocotte chaude avec un filet d'huile d'olive, colorer vivement les morceaux de filet préalablement assaisonnés de sel. Débarrasser ensuite la viande dans un plat allant au four.
Dans la même cocotte, faire suer les oignons avec les aromates et une pincée de sel. Déglacer avec le vin blanc et faire réduire de moitié, puis ajouter la crème et faire réduire de nouveau de moitié. Arrêter ensuite la cuisson et ajouter la moutarde en mélangeant la sauce.
Rectifier l'assaisonnement avec le sel et le poivre du moulin, puis verser l'ensemble sur le poulet. Le parsemer ensuite de fromage râpé, puis le faire dorer au four.

Pour la garniture
Rincer correctement le riz, puis le mettre à cuire dans 1,5 fois son volume en eau avec un peu de sel. Couvrir, puis faire bouillir rapidement. Cuire ensuite à l'étuvée pendant 10 min.
Éteindre le feu et laisser le riz reposer durant 5 min sans ôter le couvercle.

Pour le dressage
Dans une grande assiette, dresser le riz dans un emporte-pièce en le tassant légèrement, puis le poulet .servir avec la sauce et déguster bien chaud.

Histoire de cette recette :

Cette recette est créée accidentellement pour la première fois en 1930 par Reine Geneviève Bourgogne, première épouse de Gaston Gérard député maire de Dijon, pour leur invité le prince des gastronomes Curmonsky, gastronome, humoriste et célèbre critique culinaire français de cette époque.
Alors qu' elle prépare du poulet à sa façon, à leur domicile de la rue du Petit – Potet à Dijon, un accident en cuisine manque de compromettre le repas et la réputation de bonne cuisinière de l'hôtesse, elle échappe un pot de moutarde dans la cocotte de sa préparation. Pour tenter de corriger l'incident, elle ajoute du vin blanc de Bourgogne, de la crème fraîche et du comté râpé. La recette plaît à leur hôte et critique gastronomique illustre, qui félicite la maîtresse de maison pour cette recette qu'il trouve fort à son goût et qui la baptise du nom de son hôte. Voilà le poulet Gaston Gérard est né.

Enregistrer un commentaire